Lorsqu’on est un homme dans la culture dans laquelle nous baignons, on attend de nous certains comportements ou nous sommes influencés par l’exemple de notre père et des autres hommes de qui nous étions proches, ou des modèles qu’on nous présente. J’ai remarqué que ces comportements ancestraux qui datent de très longtemps ne sont pas forcément sains, ou n’apporte pas spécialement le plein épanouissement et la possibilité d’accéder à son plein potentiel. J’aimerais partager quelques points que j’ai appris de mon expérience personnelle, de choses que j’ai changé en moi ou développé et qui pourraient certainement être utile à d’autres hommes. Pour commencer, voici une citation qui résume bien les choses et qui correspond à ce que j’ai pu observer en moi ou chez les autres :

“Il est évident que les petits garçons ressentent et ressentent profondément mais au final, la socialisation prend en charge tout cela. Le garçon qui est dans le ressenti se conforme à l’homme sans émotion. Cette culture détruit la sensibilité des hommes. Elle annihile l’homme émotionnellement, sexuellement, spirituellement et dans sa créativité.” – Daphne Rose Kingma

 

Se reconnecter à soi-même

La première chose que j’ai apprise est l’importance de se reconnecter à soi-même, et placer son sentiment d’identité à l’intérieur de nous-même plutôt qu’à l’extérieur. En tant qu’hommes, nous avons appris que ce soit par notre éducation, par imitation de notre père et des autres hommes que nous avons côtoyés à rechercher le pouvoir, la sécurité matérielle, la richesse, un statut élevé dans la société, des objets matériels tels qu’une grosse voiture, des jolies filles, etc. Nous avons tendance à toujours être à l’extérieur, courir après toutes ces choses pour combler un vide intérieur car l’homme s’est comporté comme ça pendant longtemps, lorsqu’il devait aller à la guerre défendre son pays, tout assumer pour sa famille; être un super héro qui n’a peur de rien, est fort, dur, n’a pas d’émotions et ne doit pas montrer ce qu’il ressent par peur d’être vu comme quelqu’un de faible. Le problème avec la recherche extérieure en permanence et maintenir cette apparence d’homme fort, c’est qu’il y a un vide intérieur qui est palpable, qui crée de l’anxiété, du stress, et qui renforce cette recherche extérieure. Selon moi, le vrai sentiment de sécurité ne peut pas être trouvé dans quelque chose d’extérieur, comme l’argent, le statut, le pouvoir, l’approbation des autres, les possessions matérielles car c’est matériel, c’est temporaire et tout ça peut s’effondrer du jour au lendemain. Les amis que nous avons peuvent changer, l’argent que nous gagnons peut changer, la situation du monde peut changer, notre travail peut changer et personne n’est finalement à l’abris d’avoir sa vie qui se trouve totalement changée. Si vous êtes quelqu’un qui basez toute votre sécurité sur des éléments extérieurs, lorsque vous les perdrez, il y a beaucoup de chances pour que vous vous retrouviez perdu. Le vrai sentiment de sécurité est pour moi, notre connexion à notre âme, à qui nous sommes réellement, à notre connexion intérieure car tout peut changer dans votre vie, tout peut être démantelé, vous pourrez subir des stress importants mais si vous n’attachez pas votre sentiment de sécurité à ces choses, et que vous la basez à l’intérieur de vous, vous vous sentirez toujours en sécurité ou en tout cas, bien plus. Ce qui fait de nous qui nous sommes en tant qu’être humain, notre valeur, ne dépend pas de ce que nous avons, de ce que nous possédons mais qui nous sommes. Et je trouve que c’est tellement important, en particulier pour les hommes, d’apprendre à se reconnecter à soi-même, à qui nous sommes vraiment, à cette flamme sacrée éternelle qui est présente chez chaque être humain, et sur qui vous pourrez compter. C’est la raison pour laquelle, ma priorité c’est ma connexion spirituelle car en investissant sur cet aspect de moi-même, j’investis sur la partie éternelle de mon être, qui est une fondation bien plus solide sur laquelle je peux bâtir ma maison et me sentir en sécurité, plutôt que l’aspect matériel. Même si je peux posséder des objets, gagner de l’argent et être dans ce monde car je ne pense pas que le rejet de tout ce qui est matériel soit la solution, mais juste de remettre les choses à leur place. Le bonheur durable, le sentiment de réalisation, de sécurité et de richesse se trouve bien plus en retournant à l’intérieur et en ayant une vie intérieure riche que l’inverse.
 

Ressentir et faire face à ses émotions

Une chose qui peut être difficile à faire quand on est un homme, c’est de ressentir. On a l’habitude de fonctionner avec la tête, le mental, la logique, la raison, notre perception par nos 5 sens et du coup, nous avons appris à totalement négliger le ressenti intérieur et même à décrédibiliser ce qui est de l’ordre du ressenti, du sentiment et des émotions. Car nous avons appris que tout ça peut nous biaiser dans nos prises de décisions, dans notre expérience du monde et que c’est donc mieux de fonctionner au mental et à la pensée rationnelle. Sauf que nous sommes des êtres émotionnels, nous avons des émotions. C’est une composante importante de notre être et c’est pour ça que je pense qu’il est important d’aussi la prendre en considération. J’avais l’habitude de ne pas ressentir, si on me demandait ce que je ressentais sur le moment, je n’étais quasiment pas capable de répondre car je ne savais pas vraiment, c’était confus. Puis, j’ai pris conscience de ça grâce à une thérapeute et grâce à mon travail personnel et j’ai donc décidé de placer davantage mon attention sur ce que je ressens à l’intérieur. Je me demandais alors plusieurs fois pendant la journée : “Qu’est-ce que je ressens là? Au début, je ne ressentais pas grande chose et ça me démotivait, mais à force de le faire, de me poser la question, cette conscience de mes ressentis a augmenté et petit à petit, j’ai commencé à me reconnecter de plus en plus à moi-même, ce que je ressens et mes émotions. Aujourd’hui, presque 2 ans plus tard, je vois que ça a énormément évolué et je me sens beaucoup plus connecté à cet aspect de moi-même, ça n’a plus rien à voir. Sauf que ça demande de faire le petit exercice de se reconnecter chaque jour, un pas après l’autre et souvent, lorsque nous regardons notre progrès jour après jour, nous n’avons pas l’impression d’avancer dessus et je comprends tellement ce ressenti mais un pas fait chaque jour, fait une énorme différence quand on regarde les résultats 1 an après, 2 ans après.

Ca demande aussi d’oser faire face à ses émotions car parfois, nous avons des émotions désagréables, une souffrance, et on a tendance à ne pas vouloir y faire face car c’est douloureux et donc nous prenons la fuite, ou nous trouvons des distractions pour ne pas à devoir y faire face. Dans cette situation, c’est confortable et ça fonctionne à court-terme car sur le moment, nous ne devons pas nous confronter à notre ressenti douloureux mais avec le temps, sur le long-terme, ça risque de mener à des comportements totalements déséquilibrés et destructeurs car le conflit, la douleur ne sera ni guérie ni résolue. C’est pour ça que je lorsque je me trouve dans cette situation, j’estime qu’il est plus intéressant de faire face à mes conflits intérieurs, mes peurs, ce qui provoque de la douleur en moi maintenant quitte à ce que ça soit inconfortable, que ça fasse mal et que je n’aime pas ça mais qui me permettra de le guérir, de le régler, de le transformer et en général, une fois que je travaille dessus, après je me sens beaucoup mieux qu’avant. C’est donc un choix, éviter la douleur sur le court-terme mais toujours avoir les mêmes schémas, conflits, peurs qui ressortiront à un moment ou un autre, ou bien faire face à la douleur maintenant pour travailler dessus, entamer un travail de guérison et de résolution des conflits qui sera certainement douloureux et désagréable sur le moment, mais qui apportera la paix intérieure, la cohérence et le mieux-être sur le long-terme.
 

Ouvrir son coeur et exprimer ce qu’on ressent

Comme je l’ai dit dans le paragraphe précédent, pour retourner à un état d’équilibre en soi-même, il est important de descendre de la tête, pour aller dans le corps et ses ressentis, et le coeur. Dans notre culture, on associe souvent les qualités du coeur qu’on retrouve dans la Loi de l’Un, dans les Comportements Spirituellement Sains ou dans les Vertus à la faiblesse, la naïveté, la crédulité et la niaiserie alors qu’il s’agit de notre plus grande force et surtout, c’est l’état naturel de l’être humain et ça nous permet de nous connecter à qui nous sommes vraiment, notre âme, notre être divin intérieur et devenir le véritable être humain que nous sommes. Équilibré, sain d’esprit, bienveillant, harmonieux, lumineux, et de nous connecter les uns avec les autres pour apprendre, partager et travailler ensemble dans une coopération unifiée afin d’accomplir un objectif commun, celui de se connecter à notre vraie nature, et faire de cette Terre un monde plus conscient et en accord avec les Lois Naturelles de la Vie et la Force Créatrice de la Vie. Nous sommes humains avant tout et je pense que l’ouverture de coeur est une qualité naturelle qui nous est propre, qu’on soit un homme ou une femme. Pour y arriver, tout un travail de démantèlement de l’ego négatif, de guérison des blessures, de déconditionnement du rôle de l’homme en tant que tyran déconnecté de lui-même, d’alignement aux lois naturelles peut être nécessaire et c’est tout ce que nous partageons sur Krystal Star Center. Un outil qui m’aide particulièrement à être dans cet état est la gratitude, que vous pouvez retrouver en cliquant ici.

La Loi de l’Un et les Comportement Spirituellement Sains sont ce qui permet de nous connecter davantage à notre esprit divin intérieur, tandis que les Comportement Spirituellement Abusifs et l’Ego Négatif nous déconnectent de qui nous sommes, ce qui ne fait que de nous fragmenter davantage et nous mène à l’involution, la régression.

Nous avons aussi en tant qu’homme, la tendance à ne pas parler de nos problèmes, de nos soucis, de nos tracas, de ce qui nous pèse sur le coeur, nos angoisses. Nous pensons que nous pouvons tout gérer tout seul et que nous n’avons pas besoin des autres. Une autre chose que j’ai apprise et sur laquelle je travaille constamment (car la programmation est bien ancrée et ça prend du temps) est que nous avons le droit d’exprimer tout ceci, d’en parler et j’ai remarqué que ça fait tellement de bien. Lorsque nous avons des personnes de confiance à qui nous pouvons partager tout ceci, ça fait vraiment du bien et je pense que c’est important lorsqu’on essaie de travailler sur tout ceci. Je pense sincèrement que d’avoir des personnes de confiance qui ne nous jugeront pas, qui nous écouteront et avec qui nous pouvons partager ce que nous avons sur le coeur et la conscience, a un gros impact sur notre propre guérison et sur notre changement. Et c’est la raison pour laquelle j’aimerais organiser en physique ou par skype des groupes d’homme où chacun pourra partager son vécu, ce qu’il ressent et ce qu’il veut dans un espace bienveillant et sécurisé pour appuyer ce changement et nous soutenir entre nous. Si jamais tu es un homme et que ça t’intéresse, tu peux m’envoyer un email à mathias.loop@hotmail.com, et je te donnerai toutes les informations lorsque ça sera préparé et que ça sera organisé!
 

Destituer le tyran de son trône

Il existe un archétype qui est celui du “tyran”, appelé aussi “Faux Roi de la Tyrannie” auquel les hommes se sont beaucoup identifiés et s’identifient toujours, et qui est l’archétype de l’homme à l’opposé des lois naturelles de la vie et qui représente les hommes qui veulent être dans la position de l’homme Alpha. Cet esprit de prédateur a été installé dans l’esprit collectif de l’humanité dans le but de diviser les êtres humains entre eux – les hommes et les femmes, renforcer la domination patriarcale ainsi que pour détruire le ressenti du coeur et la connexion à son âme. Voici quelques caractéristiques issu de cet archétype. Le but est de pouvoir identifier s’il y a des caractéristiques que nous en avons en nous, sans jugement, pour pouvoir les changer en des comportements plus sain et équilibré (les vertus, l’équilibre énergétique, les comportement spirituellement sains, la maîtrise des relations) ou chez des personnes proches de nous, pour pouvoir les identifier, et ainsi mettre les barrières appropriées.

💎 Pouvoir et contrôle; comportements égoïstes pour éviter la victimisation, la persécution ou l’humiliation dans la sphère sociale, professionnelle ou dans les relations.

💎 Se couper des ressentis basés sur le coeur, nier les traumas et l’aspect émotionnel des expériences afin de perpétuer le pouvoir et le contrôle, ou l’agenda du mâle alpha.

💎 Tactiques de manipulation, de contrôle, ou de domination dans la sphère professionnelle ou familiale pour satisfaire ses désirs et besoins de l’ego, basé sur l’attente du rôle qu’on à vis-à-vis d’un genre ou sur une histoire personnelle (exemple: “c’est ce qu’un vrai homme fait, machisme). Cela s’appelle le Service à Soi.

💎 Nier, blâmer ou minimiser les émotions, les sentiments, les intuitions, ou l’inquiétude des femmes ou des autres personnes, pour remettre sa responsabilité personnelle. Le rejet de l’intelligence émotionnelle et des perceptions sensorielles supérieures comme étant des choses stupides ou ridicules.

💎 Utiliser le privilège de l’homme pour définir les rôles de l’homme et de la femme, renforcer la misogynie, et agissant comme le Roi du Château. Haine et rejet de l’aspect féminin intérieur.

💎 Incapable d’aborder les tensions émotionnelles ou communiquer ouvertement sur ses ressentis personnels, incapable d’interagir dans des dialogues mutuels. Le Faux Roi de la Tyrannie vous parlera à vous, pas avec vous. Incapable d’interagir intimement et être vulnérable lors de dialogues partagés, de peur d’être blessé.

💎 Enclin à des formes de violence intérieure ou extérieure quand la tension intérieure explose, tout en s’adonnant à des comportements d’abus émotionnel ou mental. Cela mène potentiellement à la violence physique et sexuelle. Les symptômes de profondes insécurités, essayant de ressentir qu’on a le contrôle sur les autres et de se sentir plus puissant.

💎 Intimidation, menaces et techniques de harcèlement pour effrayer les gens. Causer la peur de la force brute et du préjudice potentiel si la personne n’agit pas comme il le veut. Le schéma du mâle alpha qui intimide mentalement les autres.

💎 Traiter certains groupes de personnes issus des basses classes sociales, les femmes comme des serviteurs et des reproductrices, incapable de pensée indépendante. Le FRT croit qu’il est plus intelligent, ou meilleur que la plupart des gens dans la pièce.

💎 Isoler, tromper et utiliser les techniques de “conquête et de division” pour mettre hors d’action les gens qui menacent leur pouvoir personnel ou contrôle sur les situations. Croyance dans le besoin d’être un gagnant et de ne pas être un perdant, un loser, liés aux idées d’estime de soi.

Il est important de comprendre que si une personne présentant ce profil se sent insécurisée par rapport à sa position dans le monde au travail (sphère macrocosmique), il aura tendance à projeter ces comportements à la maison, avec sa femme ou sa famille (sphère microcosmique). De nombreux hommes sont infidèles et ont des relations en dehors du couple afin de se sentir plus puissant en tant qu’homme, lorsqu’ils se sentent impuissant dans le domaine macrocosmique de leur vie (leur place et position dans la société). D’autres hommes pensent que pour être un homme puissant, ils doivent avoir un harem de femmes avec qui avoir des relations sexuelles. Ce sont des comportements similaires renforcés dans le contrôle mental de l’archétype du Faux Roi de la Tyrannie, qui promeut les programmes de misère sexuelle.

Cela a pour but de diviser le principe féminin et masculin pour que ces principes intérieurs et extérieurs ne peuvent pas s’unir et atteindre l’équilibre énergétique. Au plus nous avons des relations sexuelles avec des personnes au même moment, au plus il sera difficile pour les énergies féminines et masculines de chaque personne de s’unir et trouver l’expression équilibrée. C’est le chemin du mariage sacré qui doit se passer intérieurement avec notre propre masculin et féminin intérieur, avant que ça puisse être  exprimé pleinement à l’extérieur.

(Source de ce paragraphe : http://ascensionglossary.com/index.php/False_King_of_Tyranny)
 

Incarner l’homme de demain

Comme le disait Gandhi, nous devons devenir le changement que nous souhaitons voir dans le monde. Il n’y a que comme ça que les choses changeront et c’est pour ça que j’aimerais souligner l’importance du travail intérieur. La spiritualité n’est pas forcément synonyme de recherche de quelque chose qui serait céleste et évanescent, mais c’est avant tout un travail sur soi pour bâtir ses fondations, retrouver notre véritable nature, d’être plus connecté à notre être divin intérieur, d’être plus conscient, de se libérer de ses limitations mentales pour voir ce qui est, de résoudre ses conflits intérieurs et inconscients, etc. C’est le mariage du principe énergétique féminin (verticalité, connexion à la Source Divine, créativité, émotionnel) et du masculin (l’horizontalité, connexion à la Terre, la pensée rationnelle, logique, le mental) pour arriver à l’équilibre intérieur. Cela demande d’accepter son énergie féminine en tant qu’homme, se libérer de la misogynie (qui nous emporte dans la misogynie de notre propre énergie féminine intérieure), et de revoir sa définition de ce que veut dire être un homme. Pour moi, un vrai homme met sa force et sa puissance au service de son âme, du bien commun, et d’objectifs humanistes tout en développant les caractéristiques des Comportements Spirituellement Sains et les Vertus, et en démantelant l’ego négatif. C’est un homme équilibré, stable, ancré, ouvert au niveau du coeur, dans la bienveillance, l’amour, conscient mais capable aussi de dire la vérité, de poser des limites en étant ferme et d’utiliser la force pour défendre. Libre à nous de réinventer ce que veut dire être un homme, qui sera plus connecté aux Lois Naturelles de la Vie, de la Loi de l’Un.

C’est un processus qui prend du temps, dans lequel je me trouve et qui n’est pas terminé, donc soyez doux et gentil avec vous-même pendant votre propre travail intérieur. L’important est de faire du mieux que nous pouvons et d’avancer chaque jour. Vous avez tout mon soutien.