C’est comme si l’amour présent dans notre coeur était un feu flamboyant et à travers différentes programmations, conditionnements, traumas, blessures, croyances, la déconnexion de soi-même, toutes sortes de choses, il y a des voiles mis sur ce feu pour l’étouffer et pour essayer de l’éteindre. Ce que nous voulons dans ce processus d’Ascension, c’est de trouver à l’intérieur de soi tout ce qui nourrit ce feu, tout ce qui alimente ce feu, tout ce qui fait en sorte que ce feu grandisse de jour en jour, et enlever les voiles qui l’étouffe.

Au début, nous pouvons peut-être avoir juste une petite étincelle dont nous devrons prendre soin, la protéger et petit à petit, en l’alimentant encore et encore avec patience et assiduité, en faisant en sorte de ne pas l’étouffer, ce feu prend de plus en plus de place dans notre coeur.

C’est cela qui va nous permettre de trouver la clarté, la stabilité, la santé d’esprit et d’âme à travers tout le processus de nuit noire de l’âme, de faire face à ses propres ombres intérieures, blessures intérieures, ce que nous avons à guérir, et aussi de faire face à l’éveil de tout ce qui se passe de sombre dans le monde, qui refont surface lors de ce processus de Divulgation.

En faisant ainsi, c’est comme si on emmenait une lampe torche avec une lumière dans les ombres, qu’elles soient intérieures et extérieures, et qui du coup nous permet de voir les choses clairement et de rester éclairé. Tandis que si on s’aventure dans ces ombres sans lampe torche, sans avoir cette lumière provenant du feu actif de notre coeur, on risque d’être enseveli, perdu et submergé par cette ombre-là, et ce n’est pas quelque chose qui est utile.

Le déni de la réalité inconfortable ne nous sert pas, mais être submergé par cet inconfort et noirceur ainsi que tous les sentiments associés comme la peur, l’impuissance et le désespoir, non plus.

C’est donc vraiment un équilibre entre développer et nourrir cette connexion à notre Esprit Intérieur, notre Connexion à la Source tous les jours à travers ce sur quoi nous posons notre conscience, en faisant un travail sur démanteler notre ego négatif (qui nous déconnecte du coeur) dans nos pensées / réactions et se concentrer sur ce qui éveille cette connexion intérieure, comme par exemple aller dans la nature, se connecter aux animaux, à ce qui éveille le fait que l’amour, la paix, la sécurité et la douceur existent dans ce monde, et aussi le fait de prendre soin de soi, de faire preuve d’amour de soi, de faire des choses qui nous ressourcent, de dire non à ce qui ne nous honore pas. Et du coup à partir de cet endroit-là de connexion au Divin, de connexion à soi-même, complet, rempli, dans lequel on est ancré, faire face à son propre rythme et quand c’est juste dans le bon timing divin, à ces ombres qui sont en nous ou dans le monde, et donc pouvoir les transformer par le processus alchimique.

– Mathias Loop