Voici une méditation qui apporte la pleine conscience et la compassion à un domaine difficile dans votre vie. Cette méditation a pour but de permettre de vous reconnecter à votre monde intérieur, vos émotions, vos ressentis, vos vulnérabilités en toute authenticité et humilité. Ce n’est que lorsque nous sommes prêts à aller au-delà des mécanismes de défense de l’ego, des masques que nous avons porté, des projections, de l’habitude de se réfugier dans le mental et voir la réalité de ce qui se passe en nous, dans notre corps, dans nos réactions émotionnelles que nous pourrons mieux nous comprendre, nous connaître et savoir les endroits de soi-même où il est nécessaire que nous guérissions. Nous avons eu l’habitude de nous déconnecter de nos douleurs et émotions difficiles, de les soulager sur le court-terme ou des les oublier temporairement par les distractions. C’est par protection pour éviter la souffrance et aller vers le plaisir. Cela apporte du réconfort en général sur le court-terme mais sur le long-terme, les choses s’empirent, ne sont pas résolues, ce qui créé plus de blocages au fil du temps. Gabor Maté, qui a travaillé toute sa vie sur les traumas nous dit que la graine des traumas n’est pas tellement ce que nous avons vécu mais comment nous réagissons à ce que nous avons vécu, ce qui engendre souvent une déconnexion de soi-même. La graine des traumas et blessures est donc la déconnexion de soi-même. Cela peut nous mener sur une spirale descendante de déconnexion de soi-même, de souffrance, d’addictions et donc d’attachements à toutes sortes d’entités malveillantes qui vont accroître ces souffrances et les utiliser pour nous faire avoir des comportements de division, qui vont faire du mal aux autres et qui ne sont pas dans l’intérêt collectif humain en tant qu’espèce.

Cette méditation de pleine conscience a pour but de se reconnecter à soi-même, de développer une intimité avec soi-même, de tenir un espace bienveillant et aimant envers soi-même dans lequel nous allons pouvoir nous exposer à nos vulnérabilités et émotions difficiles, les amener à la lumière de la conscience, les ressentir, les comprendre et le faire en nous tenant nous-même la main, comme un parent bienveillant. Elle se base sur la pratique de la pleine conscience somatique et a été inspirée des travaux du Dr. Tara Brach sur la méditation “rain”.

 

(Introduction)

  • Respiration profonde, détente
  • Bouclier 12D
  • Relâcher le corps, chaque partie du corps une à une
  • Relaxation par le souffle (plus longue expiration pour activer le parasympathique). Vous vous sentez détendu, protégé, soutenu et aimé. Vous êtes en sécurité. Votre esprit est en paix. Vous êtes calme.
  • Toujours dans cet état de détente, amenez à votre attention une situation difficile que vous vivez, qui déclenchent des émotions désagréables, une maladie, une relation, un comportement addictif, des sentiments de peur, de blessure, de honte, de tristesse à votre travail peut-être. Une situation qui déclenchent de fortes émotions et avec lesquelles vous aimeriez trouver plus de paix et d’équilibre. Il est suggéré de faire appel à quelque chose qui évoque une émotion difficile mais cela ne sera pas utile pour ce qui évoque un traumatisme important, ou quelque chose qui soit accablant et écrasant pour vous. Choisir une réaction chargée mais pas qui soit trop accablant. Cet exercice est davantage conçu pour des choses de la vie de tous les jours. 

Laissez-vous aller à vous rappeler d’une situation qui illustre quand cette émotion se déclenche. C’est peut-être une situation où vous voyez la personne en face de vous en train de parler au moment où vous avez une réaction émotionnelle. Cela peut-être une situation où vous êtes seul et agissez d’une manière addictive qui vous met en colère ou génère d’autres émotions comme la honte. C’est comme regarder un film, allez à la situation où vous sentez que votre réaction émotionnelle est la plus importante. Permettez-vous de faire arrêt sur image, à mettre pause sur le film qui se joue devant vous. Ressentez ce qui engendre une réaction émotionnelle.

Et nous commençons par la 1ère étape qui est de reconnaître…

1 – Reconnaître

Ressentez ce qui se passe à l’intérieur de vous. Vous pouvez peut-être ressentir être blessé, de la colère, de la tristesse, de la honte ou bien vous vous sentez coincés, incapables de faire quoi que ce soit, de l’anxiété. Mettez juste des mots sur ce que vous ressentez, ce qui revient le plus à votre conscience. Mettez-vous dans la Conscience de l’Observateur, ressentez ce qui se passe dans cet espace bienveillant et sécurisé en vous, et posez des mots dessus. Que ressentez-vous maintenant? Et cette 1ère étape – reconnaitre va de paire avec la 2ème étape qui est de permettre…

2 – Permettre

Maintenant, nous faisons une pause et nous tenons l’espace pour ce qui se trouve en nous ici. Le permettre ne veut pas dire que vous trouvez cela agréable et que vous aimez cela. Cela veut dire que vous reconnaissez que c’est ce qui se passe réellement en cet instant. Vous laisser être ce qui est sans réagir et sans agir à partir de cette émotion. Et étant connecté à ce qui se passe à l’intérieur de vous, votre attention sur cette émotion ou ce ressenti peut s’approfondir et s’élargir.

3 – Investiguer

Vous pouvez vous demander, “quelle partie de moi a le plus besoin d’attention?”. Quelle est la partie la plus difficile dans tout cela? Ce que vous faites, c’est ressentir dans votre corps, ressentir l’échec, le jugement, la honte, la tristesse, la peur. Cela peut aussi aider de se demander, “qu’est-ce que je crois lorsque cela arrive?”, quelle est la signification ou l’interprétation que j’en fais? Quelles sont les croyances que cela génère en vous? Est-ce que je ressens que quelqu’un croit que je ne suis pas important? Est-ce que je ressens ou crois que je ne suis pas compris? Que je suis invisible? Que je ne suis pas écouté? Que je ne suis pas considéré à ma juste valeur? Que je suis un échec? Que je n’ai pas de valeur? Que je ne suis pas aimable? Discernez s’il y a une croyance présente. Mais le plus important, concentrez-vous sur votre corps et ce que cette croyance évoque en vous comme ressenti et émotion. Prêtez attention à votre gorge, votre coeur, votre ventre. Quelles émotions s’y trouvent? Quel est le sentiment ressenti? Est-ce un ressenti de douleur, de contraction, d’écrasement, de compression? Vous pouvez investiguer plus pleinement si vous utilisez votre expression faciale pour exprimer ce que vous ressentez à l’intérieur. Vous pouvez aussi changer la posture de votre corps. Permettez à votre visage et votre corps d’exprimer ce qui se passe à l’intérieur de vous. Que remarquez-vous? Où vous sentez-vous le plus vulnérable dans votre corps? Et si cette partie vulnérable de vous pouvait communiquer, qu’est-ce qu’elle aimerait que vous sachiez? Peut-être que des mots vous viennent ou qu’un ressenti plus important surgit, ou une image. Maintenant, nous allons passer à la dernière étape qui est “la conscience naturelle aimante”…

4 –  Conscience Naturelle Aimante

Demandez à cette partie vulnérable comment voudrait-elle que vous vous comportiez envers elle? Comment veux-tu que je me comporte avec toi? Demandez-vous aussi de quoi cette partie a t-elle le plus besoin maintenant? Veut-elle faire confiance à quelque chose ou ressentir quelque chose en particulier, ou savoir quelque chose? Demandez, investiguez et envisagez la possibilité de répondre à cette partie à l’intérieur de vous. A partir de la partie la plus aimante et la plus sage de vous-même, votre conscience supérieure. Permettez-vous de prendre quelques profondes respirations avant et d’ajuster l’expression de votre visage et de votre corps pour vous connecter à votre Soi le plus élevé, votre conscience supérieure. Restez en contact avec la vulnérabilité. Ecoutez. Ressentez. De quoi cette partie a-t-elle le plus besoin? Faites appel à votre sagesse et votre amour maintenant. Ressentez ce que vous pouvez apporter à cette vulnérabilité, être au soin de cette partie de vous en lui offrant ce dont elle a besoin. Vous pouvez commencer par ressentir où elle se trouve dans votre corps et amener peut-être une main aimante sur votre coeur ou votre ventre comme si la partie la plus aimante et sage de vous pouvait amener un geste tendre et aimant à cette partie. Laissez cette énergie se diriger vers l’endroit où se trouve votre vulnérabilité dans votre corps. Cela nous permet d’amener plus de compassion pour notre vie intérieure. Quels mots ou quel message cette partie a-t-elle le plus besoin d’entendre? Pouvez-vous le lui offrir? Cela peut être aussi simple que, “Je suis désolé et je t’aime”, “je me soucie de cette souffrance”, “je suis présent avec toi et je ne partirai pas”, “tu es aimé, accepté, et tu fais partie intégrante de cette vie”. Si vous avez des difficultés à vous donner cet amour et sagesse à vous-même, vous pouvez peut-être si vous vous y sentez guidés vous connecter à la Terre. Ressentez la présence de la Terre qui vous porte en son sein. Ressentez sa conscience. Ressentez la présence de la Mère Universelle qui n’a qu’amour, bienveillance et réconfort pour vous. Ressentez qu’elle vous prend très fort dans ses bras et réconforte l’enfant intérieur, les parties vulnérables de vous-mêmes. Ressentez cette présence bienveillante et guérissante, qui adoucit votre coeur et aide à la guérison de votre coeur. Ressentez que son énergie de couleur aigue-marine passe à travers votre coeur et vos mains pour apporter de l’amour et du réconforts aux parties vulnérables de vous-même. Vous êtes aimé. Vous êtes accepté. Vous n’avez rien à prouver à qui que ce soit. Vous n’avez pas à prouver votre valeur. Votre valeur provient du fait que vous existez et que vous êtes une partie du Tout et de la Source. Peu importe les conditions dans lesquelles vous vous trouvez dans le monde 3D et les attributs 3D avec lesquels vous vous identifiez, vous êtes infiniment aimé. Peu importe les jugements, les projections ou les attentes des autres, dans votre coeur et votre propre connexion intérieure, vous savez que vous êtes éternellement aimés. Ressentez cela dans votre coeur et rappelez-vous que vous pourrez toujours faire appel à ce ressenti à n’importe quel moment dans votre vie lorsque vous vous sentez seuls ou que vous rencontrez des difficultés. Vous pourriez imaginer faire un geste simple, comme vous prendre dans vos bras, mettre votre main sur votre coeur ou mettre vos mains dans une position particulière alors que vous êtes connecté à votre coeur. Vous pourrez ainsi plus facilement réaccéder à cet état en refaisant ce geste dans la vie de tous les jours. Ressentez ce que cela veut dire de laisser entrer l’amour, la guérison en vous, être celui qui réconforte et qui est réconforté.

Maintenant nous allons remplir de lumière vivante ces parties de vulnérabilité en vous. Voyez qu’il y a comme des trous ou des taches sombres dans ces parties de votre corps où se trouvent ces blessures. Et imaginez que la lumière platine vivante du Krystal Star, de la Conscience de Krystal, de la Conscience d’Unité remplisse toutes ces parties en vous, pour qu’il ne reste que cette pure lumière. Petit à petit ces trous et taches sombres se remplissent de lumière et se transforment. Voyez votre corps rayonner de la lumière vivante platine, de tous les pores et cellules de votre corps à 360°. Remplissez tous ces endroits de peur, de vide, de noirceur par l’amour inconditionnel, la lumière du Krystal Star et de la Source. Les blocages se dissolvent dans cette lumière. Voyez-vous dans le corps de votre Être Divin avant que ces blessures aient existées. Voyez-vous pleinement connecté à votre Soi Divin, l’aspect de vous-même le plus élevé, dans la pure joie, la paix, l’amour, la sérénité, l’harmonie et la force que vous trouvez dans votre propre connexion à la Source. Voyez-vous pleinement souverain et libre. Voyez-vous incarner l’essence la plus profonde de vous-même dans sa beauté, sa majesté et sa grâce.

Prêtez attention à la qualité de la présence que vous avez pour vous-même. Comment vous le ressentez? Comment vous sentez-vous par rapport à vous-même maintenant? Quelle est la différence par rapport au début de la méditation? Ressentez l’espace de votre coeur qui est ici et fait confiance. Il s’agit davantage de la vérité de qui vous êtes que toute histoire que vous pouvez vous raconter sur vous-même. Faites confiance, ressourcez-vous et demeurez dans cette présence du coeur qui est votre véritable Maison. Je n’ai plus peur car je sais que je ne fais qu’un avec la Source.

– Mathias Loop