INTRO : Cet article est un partage de mon expérience avec le véganisme, la maladie et mon chemin de guérison physique. Mon intention avec les articles est de partager ce que j’ai expérimenté, appris, compris et intégré de manière la plus authentique et vraie que possible, au cas où ça pourrait résonner et aider d’autres personnes. Je crois beaucoup dans l’unité de chacune de nos pièces du puzzle et de ce que nous avons appris de nos expériences, car cela permet de se retrouver dans les histoires des autres, se rendre compte que vous n’êtes pas seuls, pas fou et se donner les uns les autres les clés qui nous ont aidé à surmonter des challenges, dans le but de tendre toujours vers la plus haute version de soi-même, en pleine santé, rayonnant, incarnant les valeurs humaines alignées à la Force de Vie, équilibré, étant en paix avec lui-même, les autres et l’Univers et étant connecté à sa propre Source Intérieure, pour être au service des autres et intérêts humains. Je ne suis pas un médecin, ni un naturopathe et je ne me permettrai pas de poser un diagnostic ou de donner des conseils de santé à qui que ce soit, je partage juste mon expérience personnelle. J’aimerais prévenir que ce n’est pas parce que des choses ont fonctionné pour moi que cela fonctionnera forcément pour d’autres car nous sommes tous différents et uniques, avec des besoins différents. Je ne suis pas un gourou non plus donc je ne me permettrai jamais de dire ce que les autres doivent faire, chacun est responsable et libre de prendre ce qui résonne et ce qui peut lui être utile, et de laisser le reste. Je ne cherche pas non plus à convaincre qui que ce soit, je ne donne pas mon opinion, ce sont des faits et mes expériences directes.

Je me souviens il y a 4 ans, qui a été une période de ma vie qui a marqué le début d’une transformation intérieure très intense et profonde, durant laquelle j’ai décidé d’arrêter de me prostituer. Je veux dire apprendre à me connaître réellement, me demander quelles sont mes valeurs, qu’est-ce qui est réellement important pour moi, et arrêter de faire semblant d’être quelqu’un que je ne suis pas pour vouloir être vu comme quelqu’un de normal, être aimé et accepté par tous. Je voulais plus que simplement passer mon temps à mettre un masque, à vivre la vie à un niveau plutôt superficiel. Je voulais apprendre, grandir, évoluer, devenir la meilleure version de moi-même, construire quelque chose de profond dans ma vie, être utile, être au service et participer à la création d’un monde meilleur à mon humble niveau. Je voulais être moi-même, authentique même si cela voulait dire différent et en dehors de la norme et j’ai décidé de commencer à m’honorer moi-même et mon âme.

Sur ce chemin, j’ai vécu une reconnexion intense à mon coeur et à une source d’amour à l’intérieur qui était occupé à me changer et à me faire voir les choses de manière différente. C’est comme si je ne voyais plus le monde d’un point de vue strictement linéaire, 3D et rationnelle mais qu’une autre dimension intérieure, comme une porte s’était ouverte. J’ai depuis toujours rejeté la religion catholique aux vues de toute la souffrance et les massacres qu’elle a créée, au nom d’un faux dieu psychopathe et avait rejeté la spiritualité en général, le mouvement « new-age » car cela ne faisait pas sens pour moi voyant tous les comportements abusifs et l’incohérence qui y régnait. J’avais jeté le bébé avec l’eau du bain en rejetant tout ce que ces courants abordent, y compris la notion de Dieu. Mais à ce moment-là, j’ai commencé à ressentir cette présence plus élevée dans mon coeur et j’ai commencé à envisager qu’on pouvait être connecté à la Source directement sans aucun dogme, croyance rigide, dérive sectaire, et dans son coeur; et que c’était le droit et l’héritage de chaque être humain de pouvoir s’y connecter sans intermédiaire extérieur.

Image créée par Sequoia A. – omnilov3.com

Dans ce contexte, beaucoup de choses ont changé dans ma vie y compris ma façon de m’alimenter. Je prenais conscience de beaucoup de choses et de sujets différents liés à la condition humaine et aussi ANIMALE. J’étais tombé sur plein de reportages parlant de la façon dont les animaux sont traités dans l’industrie des produits animaux : torture, massacre en masse, violence, conditions d’élevage exécrable avec des animaux entassés les uns sur les autres sans jamais voir la lumière du jour, avec toute la souffrance que ça engendrait qu’on peut voir clairement dans les yeux des animaux quand on les regarde dans les yeux. J’ai eu un électrochoc et je me suis demandé comment pouvait-on faire cela à des êtres sensibles, conscients et innocents? J’avais eu des visions aussi où je voyais clairement que tout était fait pour créer un maximum de souffrance de la part de ces êtres, et donc qui dit souffrance dit énergie émotionnelle très basse qui est générée, qui veut dire création de LOOSH, qui est l’énergie dont les forces anti-vie se nourrissent pour survivre, car ils se sont intentionnellement déconnectés de la Source et donc de l’infinie approvisionnement d’énergie que l’on a lorsqu’on se connecte au Champ du Point Zéro à l’intérieur de soi, par la synthèse énergétique ou l’intégration des polarités – du principe masculin et féminin intérieur et la Voie du Milieu et de l’Equilibre énergétique. Je voyais que cela faisait partie du plan de ces forces de création de la souffrance, pas qu’humaine mais aussi animale.

Avec tout cela en très peu de temps, j’ai choisi d’arrêter du jour au lendemain de manger de la viande et tout produit animaux. Je suis devenu végétalien me nourrissant uniquement de fruits, légumes crus / cuits, légumineuses et céréales. Je ne voulais plus participer à cet agenda, de création de souffrance et d’esclavage animal et tout ce que j’avais appris en termes d’impact environnemental. En regardant maintenant avec le recul, je pense que c’était une phase nécessaire dans mon évolution de me passer pendant un temps de produits animaux, et cela m’a permis d’effectuer toute une série de changements alimentaires en commençant à manger plus bio, local et moins de produits industriels. Je me suis senti dans une forme extraordinaire pendant 1 an, ne m’étant jamais senti aussi bien physiquement de ma vie donc j’étais sûr et certain d’être sur le bon chemin; j’ai continué et en parlait beaucoup à mon entourage et aux personnes que je rencontrais. J’avais découvert quelque chose qui fonctionnait bien pour moi et en plus qui avait selon moi un impact positif dans le monde à mon petit niveau, donc naturellement je voulais le partager.

Ensuite petit à petit, j’ai commencé à avoir plus de symptômes physiques et psychologiques : douleurs aux reins, de plus en plus de fatigue physique et morale, plus tendance à la déprime et à l’anxiété, plus petite capacité à faire face au stress, l’impression qu’une petite chose en apparence a de grosses implications et donc me cause un grand stress, davantage de repli sur moi-même, la motivation qui baisse, de plus en plus difficile à me concentrer, une mémoire qui baisse avec des trous de mémoire très présents ainsi qu’un brouillard mental quasiment permanent. Petit à petit ces manifestations sont apparues mais je pensais que c’était plus de cause psychologique que physique, donc avec les outils qu’on partage au Krystal Star Center, j’ai pu rendre ces symptômes moins pires et continuer à fonctionner malgré tout mais la spirale descendante était là.

Plus ou moins 2 ans après avoir adopté une alimentation 100% végétale, j’ai eu l’intuition et un appel de mon corps à commencer à manger de la viande comme si mon corps en avait besoin. Je l’ai ignoré car cela ne correspondait pas à ma vision des choses ni à ce que je souhaitais. Avec le recul, c’est comme si j’étais dans des croyances / idéologies mentales rigides qui façonnaient donc ma vision de voir les choses et mes actions, indépendamment de ce que mon corps avait vraiment besoin, donc pour maintenir cette idéologie, cela m’a demandé de me couper dans une certaine mesure de mon corps, de ses ressentis et de ses besoins, car sinon j’allais être dans une forme de dissonance cognitive entre mes besoins réels et ma structure mentale.

Pour l’avoir déjà expérimenté directement et je dis cela sans paranoïa mais c’est la réalité de mes expériences, c’est qu’une fois que nous sommes sur ce chemin d’Ascension Organique de libération de sa propre conscience, c’est comme si on sortait du troupeau bien soigneusement gardé par ces forces anti-vie négatives psychopathes qui veulent nous garder sous contrôle, pour garder leur source d’énergie, car si tout le monde prend conscience qu’ils sont asservis au niveau de leur conscience pour servir de nourriture à ces forces et se libèrent, elles ne pourront plus continuer à exister, leur existence et leurs structures s’effondreront. C’est pareil si nous commençons à parler publiquement de tout cela, et qu’on apporte des outils pour encourager et permettre cette libération pour d’autres personnes, nous seront fortement ciblés par ces forces sous de nombreuses formes différentes; harcèlement, intimidation, magie noire, programme victime-bourreau, humiliation, cibler nos faiblesses / blessures pour nous arrêter, nous implanter des pensées pour changer de trajectoire, nous faire aller sur des chemins qui nous asservissent de nouveau (comme le new-age), insérer des pensées aux autres personnes sur nous ou faire imaginer de faux scénarios qui vont susciter la méfiance et le manque de confiance, donc j’avais conscience de l’importance de faire un travail sur ses blessures / failles émotionnelles / psychologiques et énergétiques mais j’avais moins pris en compte l’aspect physique et le fait qu’ils peuvent exploiter ces faiblesses pour les amplifier. C’est ce qu’ils font, s’insérer dans des failles existantes et remuer le couteau dans la plaie et l’amplifier.

En étant sur ce chemin et en étant très impliqué au Krystal Star Center pour rendre ces informations permettant de faire un travail intérieur profond à tous les niveaux ayant pour but la libération de la conscience disponibles pour tous en français, en tout cas ce qui résonne pour moi / ce que j’ai appris et ce qui me permet de me libérer petit à petit; il est sûr que je dois me protéger de cela et faire un énorme travail intérieur pour que ce ne puisse pas être exploité et que je puisse continuer à être sur mon chemin d’évolution et de service organique. J’ai commencé à voir les prémisses de cette exploitation des faiblesses physiques après avoir fini et mis en ligne le site francophone du Krystal Aegis, qui est une structure permettant de faire le travail sur ses fondations intérieures pour se connecter à sa propre source intérieure sans intermédiaire, être libre, souverain, stable à tous les niveaux, gérer son mental et son émotionnel, des exercices de gestion émotionnelle / énergétique et des choses concrètes pour être solide. Dès la mise en ligne du site donc vers mars 2018, nous avons eu une attaque massive par déni de service (DDoS) provenant de dizaines de pays différents ciblant par dizaines de milliers le site pour essayer de le mettre hors ligne et de le rendre inaccessible. Les jours qui ont suivi et pendant deux semaines, j’ai eu des boutons rouges partout sur le corps qui étaient le signe de magie noire. Cela peut paraître fou pour un esprit rationnel et contrôlé mentalement par les piliers de la culture de la mort, mais ce sont des choses qui existent bel et bien, et que beaucoup de personnes haut-placées voire des personnes que nous avons l’habitude de voir à la télévision et dans les journaux dans le domaine scientifique, politique, médiatique, économique, académique, etc. qui sont dans des sociétés secrètes, utilisent. Il y a aussi d’autres êtres existant sur d’autres plans que la plupart d’entre nous ne peuvent voir avec nos sens physiques qui utilisent aussi de la magie noire pour nuire intentionnellement à d’autres personnes. Le fait d’en avoir conscience permet d’apprendre à se protéger et de ne pas en subir les conséquences, ou le moins possible alors que dans le déni, nous sommes désarmés face à l’ampleur massive de ce phénomène.

En septembre 2018, j’ai commencé à me sentir de moins en moins bien et en octobre, après avoir été sur un endroit spécifique pour effectuer un travail énergétique au niveau des grilles énergétiques, de nettoyage, de transit d’entités, de récupération de mémoires d’autres lignes temporelles, la chute de ma santé physique a été très rapide. Une chose que j’ai apprise lors de ce voyage est que le travail sur les grilles (gridwork) n’est pas anodin et n’est pas un jeu car ces forces ne veulent pas perdre leur « territoire » donc les personnes faisant ce travail vont être très fortement ciblées, notamment par des armes à énergie dirigée militaires, et il faut avoir un corps de lumière suffisamment solide et puissant pour détourner ces attaques et ne pas que ce soit dangereux pour nous, pour notre conscience et notre corps physique, donc cela veut dire aussi avoir un corps physique en excellente santé et fort.

Après cela, j’ai commencé à avoir des aphtes dans la bouche, des douleurs aux intestins et à l’estomac comme des crampes très intenses qui me paralysaient, une énorme fatigue, le ganglion du cou gauche gonflé, j’ai perdu une grosse dizaine de kg, j’étais anémique et très faible physiquement, j’allais aux toilettes 10 fois par jour, j’avais du sang dans les selles, j’avais des crises de panique et d’anxiété, aucune motivation et une grosse déprime. J’ai donc été chez un médecin naturopathe qui m’a fait un bilan sanguin et les résultats étaient que j’avais beaucoup de carences en des éléments essentiels au bon fonctionnement du cerveau, à la production d’hormone, à l’impulsion d’agir et faire des choses, et du système nerveux. J’ai fait une coloscopie chez un gastroentérologue, après avoir fait toutes les protections énergétiques et non-consentement d’interférences aux vues des énergies qui se trouvent en milieu hospitalier, et on m’a diagnostiqué avec une Maladie de Crohn sévère, donc une grosse inflammation et ulcération des intestins. On m’a dit qu’il n’y avait aucun moyen de guérir de ça et que je devrai prendre des médicaments toute ma vie.

J’ai entendu ce que l’on me disait, qui pour moi était juste que mon corps physique était en mauvais état, mais je ne résonnais pas avec le fait de me mettre dans une catégorie des « malades de Crohn », que ça faisait maintenant partie de mon identité et que je ne pourrais jamais en guérir. Intuitivement, je le voyais plus comme le résultat et la conséquence de déséquilibres dans mon corps physique, pouvant aussi prendre racine dans des déséquilibres au niveau mental, émotionnel, spirituel / énergétique et environnemental. Je le considérais comme un signal que des choses n’allaient pas, étaient déséquilibrées, comme dans une voiture où les voyants s’allument pour signaler quand il y a un problème. C’est d’ailleurs intéressant que le mot maladie en langue des oiseaux donne « mal a dit ». Je ressentais que j’avais des choses à apprendre de cette expérience. J’ai donc pris la responsabilité de ce qui m’arrivait, que c’était le résultat de choix que j’avais fait et que j’avais la possibilité de faire des choix différents, ce qui me redonne le pouvoir de guérir. Je ne me suis jamais demandé pourquoi cela m’arrivait à moi, que c’était injuste, que je ne le méritais pas, que j’était innocent face à cela. J’ai pris mes responsabilités et me suis mis sur une quête, sur un chemin de découvrir ce que je pouvais en apprendre et les endroits en moi et dans ma vie déséquilibrés où je pouvais rétablir l’équilibre.

Ma Quête vers le Retour à l’équilibre

Voici les choses que j’ai mises en place pour retrouver l’équilibre intérieur et pour tenter de guérir :

💎 On m’a évidemment prescris les médicaments habituels pour la Maladie de Crohn, de la cortisone et du pentasa. J’ai accepté de les prendre pendant une très courte période (me disant que ce serait juste temporaire histoire de calmer l’inflammation et ensuite pouvoir trouver d’autres solutions) mais j’ai eu de très gros effets secondaires donc j’ai tout arrêté très vite. Je me suis tourné vers une alternative plus naturelle et respectueuse de mon corps, d’après les recherches que j’avais faites et en en parlant avec un médecin naturopathe axé sur une médecine utilisant les plantes et moins lourde, donc j’ai pris de la Boswellia Serrata, de la Glutamine et du Jus d’Aloe Vera Bio et Frais ainsi que des Omega 3.

💎 J’ai recommencé à manger et boire des produits animaux, provenant d’une petite ferme familiale à taille humaine dans laquelle les animaux sont dehors dans les pâturages, sont bien traités et bien nourris, sans qu’ils soient nourrit avec des OGM ou qu’on leur donne des produits pour stimuler la croissance, tout est fait naturellement. J’ai décidé de commencer à écouter les véritables besoins de mon corps et que c’est pour cela que j’en mange, et que je ne serai de toute façon pas capable d’être au service si je suis très faible physiquement, tout en essayant de faire au mieux pour limiter la souffrance animale et l’impact environnemental que cela pourrait avoir. Je ne consomme pas de produits animaux provenant de l’élevage industrielle et au final, je me rends compte que c’est cela le vrai problème.

Je me suis surtout orienté vers des produits gras (viandes grasses, beurre de lait cru, lait cru, autres graisses animales) car c’est ce que je ressentais que mon corps avait besoin.

En étant dans cette transition alimentaire, je me suis rendu compte que ma façon intuitive de manger ressemblait beaucoup aux Régimes Traditionnels des Peuples « Primitifs » étant en parfaite santé, étudiés par Weston A. Price qui en a écrit un livre. Il a voyagé partout dans le monde et s’est rendu compte que ceux qui avaient une alimentation traditionnelle étaient en parfaite santé et que ceux qui avaient été introduits à une alimentation plus occidentale et industrielle, avaient beaucoup plus de problèmes à ce niveau-là. Il a établis les caractéristiques des peuples parfaitement sains et ceux qui ne l’étaient pas. J’ai appris des choses que je ne connaissais pas, que j’ai essayé pour expérimenter et qui ont très bien fonctionner pour moi; comme le fait de manger une grande quantité de produits animaux gras, un peu d’abats très riches en nutriments, des légumes / graines lacto-fermenté(e)s, des yaourts fermentés, des boissons fermentées, des produits laitiers crus non-pasteurisés, utiliser du beurre de lait cru ou du ghee pour la cuisson, des oeufs et faire en sorte d’éviter de consommer en permanence des aliments difficilement digestibles ou contenant des anti-nutriments (comme dans les fruits secs, gluten et légumes) ou en les neutralisant (en les faisant germer ou tremper). J’ai aussi commencé à faire des bouillons avec l’entièreté du poulet (chaire, os et carcasse) et à en boire tous les jours, comme le faisaient ces peuples traditionnels.

➡️ Si cela vous intéresse, les travaux de Weston A. Price sont disponibles en français ici, https://www.westonaprice.org/fr/health-topics/principes-de-regimes-alimentaires-sains/ et il y a une vidéo explicative de son livre par la fondatrice de la Weston Price Foundation en anglais ici, https://www.youtube.com/watch?v=mMHlJlo89I0 ou sinon tout est disponible dans son livre, « Nutrition and Physical Degeneration ».

Voici un extrait de l’article en français sur les travaux de Weston A. Price qui donne des lignes directrices :

Les groupes que Price étudia étaient entre autres composés de villages reclus en Suisse, de communautés Gaéliques dans les îles Hébrides extérieures, de peuples indigènes d’Amérique du Nord et du Sud, de Mélanésiens et d’habitants des îles du Sud Pacifique, de tribus Africaines, d’Aborigènes d’Australie et de Maoris de Nouvelle Zélande. A chacune de ses visites, le Dr. Price découvrit que des dents en parfaite santé, sans déformations ni caries, des physiques harmonieux, la résistance aux maladies et un bon équilibre psychique étaient les traits communs aux peuples natifs qui conservaient leur mode alimentaire traditionnel riche en nutriments essentiels.

Lorsque le Dr. Price analysa les aliments utilisés par ces peuples en le comparant avec le régime alimentaire américain de l’époque, il découvrit qu’ils délivraient au minimum quatre fois plus de vitamines hydrosolubles, de calcium et de minéraux, et DIX fois plus de vitamines liposolubles, provenant d’aliments d’origine animale telles que le beurre, les oeufs de poissons, les fruits de mers, les abats, les oeufs et les graisses animales – les mêmes aliments très riches en cholestérol qui sont désormais soigneusement évités par les occidentaux car perçus comme mauvais par la santé.

Les peuples isolés que Price photographia—pourvus de corps en santé, d’une grande fertilité, d’un bon équilibre psychique et ne connaissant pas les maladies dégénératives—offrent un contraste saisissant avec les civilisations modernes qui subsistent sur des « substituts du commerce moderne » tel le sucre, la farine blanche, le lait pasteurisé, les produits allégés, les huiles végétales et les aliments tout prêts bourrés d’épaississants et d’additifs.

Les découvertes et les conclusions du Dr. Price sont rassemblées dans son livre devenu un classique, Nutrition et Dégénérescence Physique (Nutrition and Physical Degeneration). L’ouvrage contient des photos saisissantes de superbes peuples dits « primitifs » qui respirent la santé, et illustre de façon saisissante la dégénérescence physique qui prend place lorsque des groupes humains abandonnent leur régime traditionnel en faveur des aliments de commodité modernes.

Les Caractéristiques des Régimes Traditionnels

  1. Les régimes des peuples sains non industrialisés ne contiennent pas d’aliments raffinés ou dénaturés, tel que : le sucre blanc ou le sirop concentré de fructose de maïs, la farine blanche, les aliments en conserve ; le lait pasteurisé, homogénéisé, écrémé ou partiellement écrémé; les huiles végétales raffinées ou hydrogénées ; les poudres de protéines; les vitamines synthétiques ; les additifs toxiques ou les colorants artificiels.
  2. Toutes les cultures traditionnelles consomment des produits animaux sous une forme ou une autre, tel le poisson et les fruits de mer ; les volatiles terrestres ou aquatiques, les mammifères terrestres ou aquatiques; les oeufs; le lait et les produits laitiers ; les reptiles, et les insectes. L’animal en entier est consommé—la chair, les abats, les os et la graisse—avec une préférence pour les abats et la graisse.
  3. Les régimes des peuples sains non industrialisés contiennent au minimum quatre fois plus de minéraux et de vitamines hydrosolubles, et DIX fois plus de vitamines liposolubles que l’on trouve dans les graisses animales (vitamine A, vitamine D et l’activateur X désormais considéré comme étant la vitamine K2) que le régime occidental moyen.
  4. Toutes les cultures traditionnelles cuisent une partie de leur nourriture mais toutes consomment également une partie des produits animaux crus.
  5. Les régimes primitifs et traditionnels contiennent un très fort taux d’enzymes alimentaires et de bactéries bénéfiques provenant de légumes lacto-fermentés, de fruits, de boissons, de produits laitiers, de viandes et de condiments.
  6. Les graines, les céréales et les oléagineux sont trempés, germés, ou fermentés pour neutraliser les anti-nutriments qu’ils contiennent naturellement telles que les inhibiteurs d’enzymes, les tannins et l’acide phytique.
  7. Le pourcentage total de graisses contenues dans les régimes traditionnels varie de 30 à 80 pour cent du total calorique, mais seulement 4 pour cent de ces calories proviennent d’huiles polyinsaturées naturellement présentes dans les céréales, les légumineuses, les oléagineux, les noix, les poissons, les graisses animales et les légumes. Le reste des calories issues des graisses provient d’acides gras saturés et monoinsaturés.
  8. Les régimes traditionnels contiennent un pourcentage a peu près égal d’acides gras essentiels omega-6 et oméga-3.
  9. Tous les régimes traditionnels contiennent du sel.
  10. Toutes les cultures traditionnelles utilisent les os des animaux, généralement sous forme de bouillons d’os riches en gélatine.
  11. Les cultures traditionnelles planifient la santé des générations futures en fournissant aux futurs parents, aux femmes enceintes et aux enfants en croissance des produits animaux

Les Recommandations Diététiques

  1. Manger des aliments complets, non transformés industriallement.
  2. Manger du boeuf, de l’agneau, du gibier, des abats, de la volaille et des oeufs d’animaux élevés en plein air et nourris dans les pâturages.
  3. Manger du poisson sauvage (pas d’élevage) et des fruits de mer provenant d’eaux non polluées.
  4. Manger des produits laitiers entiers de vaches nourries dans les pâturages, de préférence à base de lait cru ou fermenté, tel que le lait cru, le yaourt entier, le kéfir, le beurre cru ou de culture, les fromages de lait cru et de la crème fraîche ou de la crème sûre non pasteurisées (les fromages d’importation qui mentionnent sur leur étiquette « lait » ou « lait frais » sont de lait cru.)
  5. Utiliser les graisses animales, et surtout le beurre, sans restriction.
  6. N’utiliser que les huiles végétales traditionnelles—l’huile d’olive extra vierge, l’huile de sésame vierge de première pression à froid, de petites quantités d’huile de lin première pression à froid, et les huiles tropicales—huile de coco, huile de palme et huile de noyaux de palme.
  7. Prendre régulièrement de l’huile de foie de morue pour fournir au minimum 10.000 UI (ndt : Unités Internationales) de vitamine A et 1000 UI de vitamine D par jour.
  8. Manger des fruits et des légumes frais—de préférence biologiques—en salades et en soupe, ou légèrement cuits à la vapeur avec du beurre.
  9. Utiliser des céréales entières, des légumineuses et des oléagineux qui ont été préparés en les faisant tremper, germer ou fermenter sous forme de levain afin de neutraliser l’acide phytique, les inhibiteurs d’enzymes et les autres substances anti-nutriments.
  10. Incorporer à ses repas d’une façon régulière des légumes, des fruits, des boissons et des condiments lacto-fermentés qui se sont enrichis en enzymes.
  11. Préparer des bouillons maisons fait à base d’os et de carcasses de poulet, de boeuf, d’agneau ou de poisson et les utiliser sans restriction dans vos soupes, ragoûts, sauces et jus de viande.
  12. Utiliser de l’eau filtrée pour cuisiner et boire.
  13. Utiliser du sel non raffiné et des herbes et épices diverses pour varier les saveurs et stimuler l’appétit.
  14. Faire sa propre salade en utilisant du vinaigre non pasteurisé, de l’huile d’olive extra vierge et un petit peu d’huile de lin extraite à froid.
  15. Utiliser avec parcimonie les édulcorants naturels comme le miel non pasteurisé, le sirop et le sucre d’érable, le sucre de date, le sucre de canne complet déshydraté (appelé Rapadura) et la poudre de Stévia.
  16. Boire du vin non pasteurisé ou de la bière avec grande modération et seulement aux repas.
  17. Cuisiner seulement dans de l’acier inoxydable, de la fonte, du verre ou de l’émail de bonne qualité.
  18. Utiliser seulement des suppléments alimentaires naturels.
  19. Faire de l’exercice, s’exposer à la lumière naturelle et dormir suffisamment.
  20. Pratiquer la pensée positive et pardonner facilement.

Les Dangers Diététiques

  1. Ne pas manger d’aliments industriels tels que les cookies, les gâteaux, les biscuits, les crackers, les repas tout prêts, les sodas, les sauces en sachet, etc. Lire les étiquettes !
  2. Eviter les édulcorants raffinés tel que le sucre, le dextrose, le glucose, le sirop de fructose de maïs concentré et les jus de fruits.
  3. Eviter la farine blanche, les aliments faits à base de farine blanche et le riz blanc.
  4. Eviter toutes les graisses et huiles hydrogénées ou partiellement hydrogénées.
  5. Eviter les huiles liquides raffinées faites à partir de soja, de maïs, de carthame, de graines de coton ou de colza.
  6. Ne pas utiliser d’huiles polyinsaturées pour la cuisson ou les pâtisseries.
  7. Eviter les aliments frits dans des huiles polyinsaturées ou dans des huiles partiellement hydrogénées.
  8. Ne pas pratiquer le végétalisme. Les produits animaux fournissent des nutriments vitaux qu’on ne peut trouver dans les aliments d’origine végétale.
  9. Eviter les produits qui contiennent des poudres de protéines car ils contiennent généralement des carcinogènes qui se sont formés au cours de leur fabrication; par ailleurs le fait de consommer des protéines sans les cofacteurs que l’on trouve dans l’aliment naturel peut conduire à des déficiences, particulièrement en vitamine A.
  10. Eviter le lait pasteurisé et transformé; ne pas consommer de produits laitiers ultra-pasteurisés (ndt : U.H.T), de lait écrémé ou demi écrémé, de lait en poudre ou d’imitations de produits laitiers.
  11. Eviter les oeufs et la viande de batterie et le poisson d’élevage.
  12. Eviter la charcuterie, les saucisses et viandes industrielles. Choisissez plutôt leurs équivalents artisanaux, sans additifs.
  13. Eviter les graines, oléagineux et céréales rances et incorrectement préparées que l’on trouve dans les granolas, les pains utilisant de la levure et les céréales soufflées, car elles empêchent l’absorption des minéraux et causent des dérangements intestinaux.
  14. Eviter les fruits et légumes en conserve, protégés par une couche de cire, ayant reçus des pesticides ou irradiés. Éviter les O.G.M (que l’on trouve dans la plupart des produits au soja, au colza ou au maïs).
  15. Eviter les additifs artificiels tel que le GMS (monoglutamate de sodium, ou glutamate), les protéines hydrolysées et l’aspartame, qui sont des neurotoxines. La plupart des soupes, des sauces et des bouillons tout prêts ainsi que les condiments du commerce contiennent du GMS, même si ce n’est pas indiqué sur l’étiquette.
  16. Les individus sensibles à la caféine et ses dérivés devraient s’abstenir de consommer du café, du thé et du chocolat.
  17. Eviter les aliments du commerce qui contiennent de l’aluminium tel que le sel commercial, la poudre à lever, le bicarbonate de soude, et les antiacides. Ne pas utiliser de plats de cuisson et de déodorants contenant de l’aluminium.
  18. Ne pas boire d’eau fluorée.
  19. Eviter les vitamines synthétiques et les aliments en contenant.
  20. Eviter les alcools distillés (ndt : par opposition aux alcools fermentés que sont le vin et la bière).
  21. Ne pas utiliser le micro-ondes.

Source : https://www.westonaprice.org/fr/health-topics/principes-de-regimes-alimentaires-sains/

💎  J’ai fait en sorte de passer plus de temps dehors et dans la nature, alors qu’avant je pouvais passer plusieurs jours à travailler sur mon ordinateur, sans sortir de chez moi. J’ai aussi commencé à faire du trampoline si je sors moins. J’ai mis en pause les méditations que l’on propose au Krystal Star Center et que j’utilisais, car ce sont à chaque fois des nettoyages qui demandent d’être intégrés et qui peuvent être lourds pour le corps physique, surtout en période de stress comme je l’étais. Je me suis plus concentré sur des méditations de pleine conscience basée sur la relaxation du corps, donc des méditations somatiques (comme le body scan). Je me suis beaucoup reposé.

💎  J’ai mis en place le fait de placer mon corps physique dans un peu d’inconfort, qu’il est capable de supporter pour renforcer ma capacité adaptative face au stress.

💎  Je me suis rendu compte que j’avais des schémas de pensée basée sur l’ego négatif qui créaient des tensions physiques en moi, du stress, de la pression et j’ai fait en sorte de les changer et de démanteler ces parties de l’ego négatif dans ma structure mentale, ce qui a enlevé un gros poids sur mes épaules et a permis a plus de paix intérieure et de sérénité de s’installer.  J’avais certains déséquilibres émotionnels / émotions refoulées / blessures non-résolues sur lesquelles j’a travaillé pour m’en libérer, et cultiver toujours plus d’amour de soi, prendre soin de soin et être son propre parent. J’ai cultivé les pensées en moi que mon corps était capable de guérir, en me débarrassant de celles me disant que ce n’était pas possible. J’ai utilisé la visualisation et ai imaginé tous les jours que la lumière / énergie / fréquence 12D platine passait dans toute la voie gastro-intestinale de ma bouche jusqu’au rectum en imaginant que des sortes de pacman platine « mangeait » toutes les impuretés, tout ce qui était enflammé et ulcéré et laissant sur son passage des muqueuses belles, propres, et saines, au fur et à mesure que la lumière 12D passait dans mes intestins. Lorsque je faisais le body scan en méditation, j’imaginais aussi que la fréquence 12D remplissait tous les pores de chacune des parties de mon corps petit à petit. J’ai pris aussi des séances d’acuponcture 2 fois par mois.

Les résultats de ce Chemin

J’ai mis tout cela en place de manière assidue pendant 3 mois et j’ai commencé à me sentir de mieux en mieux physiquement, jusqu’à avoir la deuxième coloscopie 2-3 mois après pour voir l’évolution de la « maladie » en étant curieux de savoir si ça aurait changé. Je me suis quand même dit que ce serait fou que rien n’aie changé après avoir mis tout cela en place, et après me sentir de nouveau en pleine forme, ayant tous mes symptômes qui avaient disparus. Les résultats ont été très bon car je n’ai plus aucune inflammation ni ulcération. Les muqueuses sont parfaites, comme si rien ne s’était passé.

J’ai aussi refait un bilan sanguin et je n’ai plus aucune carence, tout est parfait aussi à ce niveau.

Ce qui me montre qu’un équilibre global est revenu et que tout ce que j’ai mis en place m’a permis de guérir sans faire recours aux médicaments et son lot d’effets secondaires.

La Morale de l’Histoire

Bien que cette expérience a été douloureuse et éprouvante pour moi, je la vois maintenant plutôt comme une expérience initiatique qui m’a permis d’apprendre plus de choses sur moi-même à tous les niveaux et m’a permis de prendre conscience des déséquilibres en moi, et de rétablir l’équilibre; me permettant d’avancer sur mon chemin d’évolution et de vie. J’ai pu voir qu’en prenant cette responsabilité et voyant les symptômes comme des déséquilibres que je peux rétablir, ça m’a permis d’arriver à ce résultat alors que si je m’étais complait dans le schéma de victimisation traditionnel dans lequel on peut tomber et qui enlève absolument tout notre pouvoir et responsabilité, que « c’est comme ça » car je n’ai pas de chance et il n’y a rien à y faire en ne changeant rien, je pense que j’y serais probablement encore.

J’ai donc appris beaucoup de choses, dont le fait que ne pas écouter mon corps et rester bloqué dans une idée / idéologie mentale déconnectée des réels besoins physiques a été en partie la cause de ces problèmes physiques. Le mental peut vouloir plein de choses mais les besoins du corps sont la réalité, et si on ne les prend pas en compte, on en subit les conséquences. Selon moi et les résultats, le régime vegan que j’avais n’était pas adapté aux besoins de mon corps, ce qui a créé d’importantes faiblesses physiques et amené à des faiblesses énergétiques et qui a pu être amplifié par les forces anti-vie lors de mon voyage.

Le véganisme qui est une belle cause de par son éthique et considération pour les animaux, ne convient pas à tout le monde et si on mange des produits animaux élevés dans une petite ferme nourris naturellement et dans les pâturages, l’impact environnemental est moindre. En faisant ainsi, la souffrance animale causée est aussi bien moindre que dans l’industrie alimentaire classique, cela n’a rien à voir. Je pense qu’il y a des intérêts des géants de l’industrie à ce qu’on consomme des produits animaux venant de leurs filières, tout comme des substituts de viande pour vegan provenant de la production de géantes industries aussi. Par contre, si on ne désire pas alimenter ce système, le meilleur moyen que j’ai trouvé est d’acheter dans des petites fermes locales, biologiques et humaines.

Voici un article anglophone écrit par Vanadana Shiva, que je trouve intéressant et qui montre les intérêts qu’ont les géants de l’industrie alimentaire de promouvoir un régime purement végétal ainsi que les fausses viandes comme le « Beyond Burger », fabriqués par les laboratoires, contenant de grandes doses de pesticides, produits chimiques et OGM, ayant pour but de surfer sur la volonté qu’ont les personnes de plus en plus à adopter un régime alimentaire sain, local, naturel pour proposer des alternatives soi-disant « saines » mais qui en réalité servent les intérêts de ces multinationales, et non pas la santé de la population. Voir l’article ici, Fake Food, Fake Meat : Big Food’s Desperation Attempt to Further the Industrialisation of Food (en français, « Faux Aliment, Fausse Viande : La Tentative Désespérée du Géant Alimentaire de Faire Avancer l’Industrialisation de l’Alimentation »).

Je pense qu’une des raisons pour lesquelles le véganisme devient de plus en plus populaire, c’est que grâce aux changements énergétiques et l’entrée dans le 2ème Univers Harmonique où les personnes s’ouvrent à leur âme (Matrice de l’Âme – 4D/5D/6D) via leur centre du coeur, les personnes expérimentent une connexion accrue à leur coeur et à tous les sentiments dérivés de l’amour, comme l’empathie et la compassion; en plus du fait que tout ce qui fait partie de l’ombre est exposé pour être mis à la lumière et soit transformé. Quand on est empathique et qu’on ressent une très grande connexion avec le vivant, il est normal et naturel de ne plus vouloir consommer de produits animaux, surtout vu les conditions de l’élevage intensif. Mais ce que cette expérience m’a apprise, c’est que même si notre conscience évolue, s’expand, qu’on est sur ce chemin d’Ascension et que notre biologie change car l’Ascension est un processus d’Alchimie Intérieure qui change toute la structure du corps physique – allant de formes de carbone à des formes plus éthérées de semi-carbone semi-silice et ensuite de silice (pour réincarner l’architecture énergétique originelle de l’être humain qu’est la matrice de silice connecté à 12 brins d’ADN) – actuellement nous sommes en transition d’une forme carbone vers une forme plus basée sur la silice, ce qui veut dire que nous pouvons avoir besoin de manger de la viande pour avoir les nutriments nécessaire à cette transformation intense. De plus, nous avons été conditionné pendant des milliers d’années à manger des produits animaux donc il est normal que si on retire ces produits du jour au lendemain, nous pouvons expérimenter des problèmes de santé. Nous sommes dans une période de transition entre l’ancien paradigme et le nouveau paradigme au niveau collectif, et certainement que dans des centaines voire milliers d’années, les êtres humains sur cette spirale ascendante n’auront plus besoin de consommer de produits animaux ni même de s’alimenter, mais il ne faut pas oublier la réalité dans laquelle nous vivons maintenant avec ses lois biologiques et en tenir compte pour pouvoir apporter ce qu’on est venu apporter en termes de changement de paradigme de conscience et pour pouvoir incarner notre plus haute expression dans notre corps physique.

Image Créée par Sequoia A. – omnilov3.com

Je pense que c’est à chacun de vraiment écouter son corps, se reconnecter à son corps, que vous dit-il sur ses besoins et l’écouter, et surtout ne pas juger les autres pour leurs choix et pour avoir pris la décision de manger de la viande car c’est un besoin physique, comme c’est beaucoup le cas dans les communautés vegan. Je connais des personnes qui mangent peu ou pas de produits animaux et qui sont en très bonne santé, donc je pense que c’est possible mais je pense que nous ne pouvons pas, en termes d’alimentation et de santé, faire appliquer le même régime à tout le monde et qu’il y ait les mêmes résultats chez chacun. Nous avons des fonctionnements corporels différents et des besoins différents selon là où nous nous trouvons dans notre vie et notre évolution personnelle. Le processus d’Ascension est intense sur le plan physique et parfois pour faire face à cette intensité, les nombreux nutriments disponibles dans les produits animaux sont nécessaires. Pour certains ce sera nécessaire et pour d’autres non, et puis nos besoins peuvent varier d’un jour à l’autre. Et si nous devons manger des produits animaux pour des raisons de santé mais que l’éthique est importante pour nous, nous pouvons faire en sorte de faire du mieux que nous pouvons, en achetant que des produits de petits fermiers et non des produits industriels. Ce que je fais aussi, puisque mon corps en demande, c’est d’avoir une approche la plus respectueuse de l’animal un peu comme certains tribus « primitifs » en accord avec la Force de Vie (pas celles qui avaient des pratiques sataniques de sacrifice humain mais ceux qui étaient véritablement en harmonie avec le vivant et qui étaient les Gardiens Protecteurs de la Terre-Mère). C’est-à-dire que je prends conscience qu’il s’agit d’un animal qui a été tué (contrairement à la majorité pour qui la viande est un simple objet – déconnecté du fait que ce soit un être vivant) donc je n’en mange pas plus que ce dont mon corps a besoin, rendre grâce à l’animal qu’il était et me dire que ma volonté la plus profonde est de servir un objectif plus grand que moi-même, d’être au service du plan de la Source Divine et de la Terre Mère et que je dédie ma vie à être au service en apportant ma pièce, donc mon existence n’est plus seulement dans un but égoïste de me servir que moi-même, ce qui est très différent. Depuis que j’ai recommencé à en consommer pour ma santé, j’ai commencé à me sentir plus ancré, dans mon corps physique mais aussi avec une stabilité et intégrité physique intérieure qui m’a permis d’absorber, assimiler, ancrer et incarner les différentes fréquences plus élevées de mes corps multidimensionnels, auxquelles je suis initié – processus qui se passe pour chacun d’entre nous sur ce chemin. Je ressens que j’arrive beaucoup plus à incarner qui je suis véritablement à l’intérieur avec une force spirituelle redoublée qui fait que je suis beaucoup plus fort face aux différentes interférences / énergies néfastes de l’environnement et du monde des forces. Je comprends donc l’importance de l’intégrité physique et le lien que cela a avec la force énergétique / spirituelle, mentale et émotionnelle.

En écrivant cet article, mon intention fut simplement de partager mon expérience au cas où cela pourrait être un soutien pour des personnes expérimentant des problèmes de santé physique avec ce genre d’alimentation, ce qui est arrivé à BEAUCOUP; ainsi que ma découverte des travaux de Weston A. Price que je trouve très intéressant, qui sont très peu connu dans la francophonie et qui m’ont grandement aidé dans ce processus de guérison et reconstruction physique; et le fait qu’on puisse guérir en rétablissant l’équilibre dans toutes les couches qui nous composent (physique, mentale, émotionnelle, énergétique et environnementale). Cela est cohérent d’en parler car je pense qu’il est aujourd’hui plus important que jamais de mettre en place les conditions pour se renforcer physiquement, avec tous les assauts sur la santé auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui (vaccination abusive, chemtrails, nanotechnologies, ondes éléctromagnétiques, pollution, nourriture industrielle destructrice) car c’est une composante importante de nous-même qui joue un rôle crucial dans ce qu’on va pouvoir incarner (équilibre, santé, calme, sérénité, intelligence, sagesse) et apporter au monde. Je ne m’oppose à personne, ni ne désire créer de clans de « eux contre nous » car je respecte le choix de chacun dans ce domaine en fonction de ce dont chacun a besoin pour avoir un corps physique en pleine santé et lui permettant d’être épanoui, d’incarner son plus haut potentiel et de pouvoir avoir la force et l’énergie nécessaire pour être au service et participer à la construction du nouveau paradigme basé sur de hautes valeurs morales humaines.

Puissions-nous nous tenir unis, dans l’entraide et la bienveillance, et refuser l’accès à notre champ de toute pensée et énergie de division. Puissions-nous partager les expériences que nous avons vécu dans l’authenticité et la vérité car chacun de nous détient une partie du puzzle, et ensemble nous pouvons voir les choses plus globalement et dans leur ensemble. Puissions-nous partager, non pas pour défendre nos images et réputations mais pour partager la vérité qu’il y a en nous et dans nos expériences en étant vrai. Chacune des parties est aussi importante que les autres et rassemblons-nous avec les valeurs humaines de bienveillance, respect, unité, harmonie, cohérence pour nous entraider et nous unir dans le même objectif de créer un monde plus juste et humain en commençant par introduire ces valeurs à l’intérieur de nous, dans nos intentions, dans nos paroles et nos actions. Que le jugement, la condamnation et les énergies visant à créer le chaos soit évincées à jamais, car ce sont des valeurs anti-humaines qui nous affaiblissent collectivement. L’Unité est notre Système Immunitaire qui permet de nous rendre plus fort et se débarrasser de ces énergies contraires à la Vie, en nous et dans le monde, que promeuvent les Grands Piliers de la Société de la Culture de la Mort dans laquelle nous nous trouvons. L’Unité est notre Force. GSF!

Avec Amour et Au Service ❤️